Bahia

A Bahia, là-bas, à Bahia

Il y a la plaia et les Orixa

A Bahia, là-bas, à Bahia

Même les oiseaux savent danser la samba

A Bahia, il y a la clave

Mais ya aussi le sang des esclaves


Dans les rues de Bahia, ya du bleu, ya du blanc

Ya du noir, ya du miel, dans les yeux des enfants, De Bahia


Sur les tambourins de Bahia, on chante l’espoir

De voir un soir la favela, quitter le trottoir


A Bahia, là-bas, à Bahia

Il y a Yemandja et la cachaça

A Bahia, là-bas, à Bahia

Même les poissons savent danser la samba

A Bahia, il y a la clave

Mais ya aussi le sang des esclaves


Dans les rues de Bahia, ya du bleu ya du blanc

Ya du noir ya du miel sur la peau des enfants, de Bahia


Sous le ciel brûlant de Bahia, y a un cœur vaudou

Qui bât dans les champs de tabac, à vous rendre fou


Dans les rues de Bahia, y a du bleu y a du blanc

Dans les rues de Bahia, y a du bleu y a du blanc

Dans les rues de Bahia, y a du bleu y a du blanc

Ya du noir y a du miel,

Sur la peau des enfants, de Bahia

Paroles : Florence Babo – musique : Aurélie Taguet