• musiciens_slide_1bis

    Julien Lallier

    Piano

    Julien Lallier constitue son premier quartet à partir de compositions inspirées par les ombres et lumières de l’Andalousie enregistrées sur l’album TARIFA (avril 2005). Ses rencontres avec le public le conduisent à la sélection du concours national de jazz de Paris-La Défense (2005), aux Rendez-vous de l’Erdre de Nantes (2006) et à la sélection Jazz Migration 2008, initiée par l’AFIJMA et la Fédération des Scènes de Jazz. Le Julien Lallier Quartet est notamment programmé au festival Jazz sous les pommiers de Coutances, au Crest Jazz Vocal Festival…

    Parallèlement à ses activités en duo, trio et quartet, il est sollicité par le théâtre. Sur “Le plus malin s’y laisse prendre” d’A. Ostrovski, il aborde le répertoire de Chostakovich, sur les scènes nationales de Valence, Chambéry et Montpellier avec la Compagnie Gazoline. Une prodigieuse aventure théâtrale avec comédiens, danseurs, circassiens…

    Sensible aux rencontres des cultures et des expressions artistiques, Julien Lallier crée LA ESCUCHA INTERIOR, une oeuvre bâtie sur une alchimie poétique et philosophique entre le flamenco et le jazz.

  • musiciens_slide_2bis

    Simon Tailleu

    Contrebasse

    Simon Tailleu commence la contrebasse à l’IMFP de Salon de Provence avec Michel Zénino, André Villegier, Mario Stanchev. Après trois ans dans cette école, il obtient le diplôme de fin d’étude puis la médaille d’or à l’unanimité du conservatoire de Marseille.

    Il participe au Concours national de jazz de la Défense et gagne : le 1er prix de groupe avec Newtopia en 2005, le 2ème prix de groupe et 1er prix de composition avec In&Out en 2006, puis le 2ème prix de soliste en 2007. En septembre 2007, il entre au CNSMDP et suit les cours de Ricardo DelFra, Dre Pallemears, Hervé Sellin, François Théberge. Il obtient son Master mention très bien en 2010.

    Simon Tailleu joue ou a joué avec : Ambrose Akimnusire, Marcus Gilmore, Gérald Cleaver, Yaron Herman, Michel Portal, Didier Lockwood and The Jazz Angels, Mike Stern, Newtopia (Raphael Imbert), In&Out (Cyril Benhamou), Stéphane Belmondo, Thomas EnCoh, Youn Sun Nah, Ulf Wakenius…

  • musiciens_slide_3bis

    Donald Kontomanou

    Batterie

    Donald Kontomanou est issu d’une famille de musiciens et joue dans les clubs de jazz dès l’âge de 14 ans. A quinze ans, il s’installe à New York où il joue avec J.D. Allen, Dwayne Eubanks, Eric Revis (le bassiste de Brandford Marsalis) et Jean-Michel Pilc.

    Il passe ensuite un an en Inde pour s’initier à la technique des tablas, avant de s’installer à Paris en 2002.

    Il se produit avec Stéphane Belmondo, Laurent de Wilde, Sophie Alour, Rick Margitza, Leïla Olivesi et Manu Codjia. Il enregistre plusieurs albums avec Elisabeth Kontomanou aux côtés de John Scofield, Sam Newsome et Orrin Evans.

    Très actif sur la nouvelle scène du jazz, il tourne dans de nombreux festivals en France et à l’étranger.